Eglise Saint Martin de Chambonas

Chambonas constitue une étape sur les chemins de convoiement vers le Massif Central . D'étonnantes œuvres sculptées ornent l'église dont les " lo desgobilhaïre ", " lo cagaïre ", " lo bodet".

Description

En l’an 1000, Chambonas fait partie du diocèse d’Uzès, l’église Saint-Martin est alors confiée par l’évêque aux chanoines de Saint-Ruf qui 200 ans plus tard, la rétrocède à l’évêché. Le diocèse donne alors la paroisse à l’abbaye bénédictine de Saint-Gilles qui entreprendra la reconstruction du bâtiment.
L’édifice reste de structure simple avec une nef de trois travées voûtée en berceau brisé, flanquée de deux chapelles latérales et prolongée par une abside semi-circulaire. Des frises sculptées, à l’intérieur et à l’extérieur, présentent une profusion de motifs figuratifs qui renvoient à l’iconographie
naïve, truculente et symbolique du MoyenÂge.

A l'orée du XIIIe siècle, l'église Saint Martin de Chambonas est reconstruite. Furent alors édifiés le choeur, la nef de deux travées et le porche. Une travée supplémentaire et le clocher seront ajoutés vraisemblablement au XVe siècle. Le presbytère sera édifié au XVIIIe siècle par le prieur Claude Allier.

L'église sera classée le 5 août 1907 au nombre des monuments historiques.