Diversité géologique

Les Cévennes désignent l’ensemble des bordures sud et est du Massif central. L’imaginaire collectif nous en donne une image de grandes étendues presque désertiques au relief accidenté et balayées par les vents.  Mais les Cévennes comprennent aussi une multitude de petits massifs à moyenne altitude, entaillés de profondes vallées qui abritent des villages pittoresques baignés de lumière. Les Cévennes sont donc une zone de transition entre la montagne et les basses plaines : vallée du Rhône, vallée du Gard, Camargue etc.… elles incluent, outre les massifs granitiques et schisteux, les garrigues calcaires du piémont.

C’est sur cette diversité géologique que s’est construite l’identité des Cévennes d’Ardèche. 

Les Cévennes d’Ardèche cultivent l’art du bien manger et des traditions paysannes. La variété des productions et l’aménagement des espaces pour les cultiver s’expriment au travers des panoramas qui se dessinent. Le Sud sent bon la garrigue, on y respire le thym et les lavandes ; c’est le pays de la vigne et l’olivier. Alors que sur les pentes se dressent fièrement les châtaigniers et les forêts anciennes au sous-bois vert tendre ! Sur les sommets, les paysages de landes et les pâturages d’estives s’étendent à perte de vue, embaumés par les genêts et colorés par la bruyère. 

Beaumont – OT Cévennes d’Ardèche

Vivre ici est un luxe, les reliefs et la végétation variés offrent des terrains de jeu époustouflants en toutes saisons. 

Le massif du Tanargue est un exemple de choix !  Cette montagne dont le point culminant se situe à 1 500 m d’altitude tient son nom de l’époque celtique. Taranis, dieu du ciel et du tonnerre se manifestait violemment sur la montagne Arga. Le Tanargue désigne ainsi la montagne du tonnerre. Ses crêtes, dominant les vallées et leurs pentes escarpées, challengent les plus sportifs : parapentistes, traileurs, VTTistes, randonneurs… 

En plongeant au fond des vallées encaissées, les rivières cristallines sont de véritables havres de paix où la nature s’exprime librement. 

Plus bas, dans la plaine, le site enchanteur du bois de Païolive surplombe les impressionnantes gorges du Chassezac. Se balader sur ce plateau karstique, recouvert de forêts, s’apparente à de la spéléologie à ciel ouvert.  Cet ensemble unique de relief ruiniforme taillé dans le calcaire et de forêt de chênes blancs est un Espace Naturel Sensible (ENS) protégé par le département de l’Ardèche ; par beaucoup d’aspects sa biodiversité y est remarquable. Âmes poètes et curieux se laissent envoûter par cet univers onirique peuplé de mystérieuses sculptures calcaires. 

Sentier de la Corniche Bois de Païolive – Borre Zimmermann

Cette roche tendre, creusée par le ruissellement de l’eau, abrite une multitude de cavités souterraines, parfois encore inexplorées.

Sans doute, notre nature d’exception tient aussi à l’engagement de chacun en faveur de l’environnement de tous. Les accompagnateurs diplomés, passionnés d’activités de pleine nature, savent concilier pratiques sportives et respect des milieux fragiles. Profiter de leur expérience et de leur savoir-faire permet de pratiquer de nouvelles activités en toute sécurité, tout en limitant l’impact sur la faune et la flore qui nous entourent. 

Que ce soit dans les airs, sur l’eau, accroché aux falaises ou sous la surface, chaque espace offre un univers fascinant. Ce caractère unique, construit face à l’immensité des étendues préservées, fait de notre territoire un lieu à part dont on ne se lasse jamais.