Un peu de poésie : connaissez vous le Haïku ?

Allez hop aux stylos !

En ces temps de confinement et de télétravail, on se surprend à regarder par la fenêtre, à observer la nature qui nous entoure et la beauté de nos paysages et on se sent l’âme d’un poète !

Qu’à cela ne tienne, pour traduire cette sensation, cette émotion que vous ressentez au contact de la nature environnante, à l’écoute du chant des oiseaux, au rayon de soleil matinal qui vous caressait la peau, il n’existe rien de mieux que le haïku. Ce court poème japonais créé au XVIIIe siècle, popularisé au XIXe siècle en Occident, est par excellence la capture de l’instant présent.

Vous êtes prêt ?

Alors, installez-vous confortablement, prenez un stylo et appliquer la recette suivante :

  • 3 vers pas un de plus
  • 5 / 7 / 5 syllabes chacun
  • Utiliser un mot de saison qui fait le lien avec la réalité

Le mot de saison pour le printemps pourrait être le suivant : bourgeons, giboulées, cerisiers en fleurs. Pour l’automne, cela pourrait être : brouillard, feuille morte, gelée matinale…etc…
Bref, vous avez compris le principe, je vous laisse chercher votre propre mot de saison.

Comme toutes les recettes, vous n’êtes pas obligés de les suivre à la lettre. On peut s’affranchir des règles imposées. L’important étant de traduire une émotion, un sentiment fugace, évoquer l’ici et le maintenant. Le haïku peut aussi être drôle, léger, frivole. Vous avez peur de ne pas y arriver ? Le secret est la pratique ! Ecrire un haïku, c’est une gymnastique de la main et de l’esprit ! Laissez-vous aller, écoutez la nature et observez !

Quelques haïkus produits par l’équipe !

Dans la nuit noire
Les flocons blancs effleurent
Le printemps naissant

Confinée, grand ménage au jardin,
la fourmi
poursuit son chemin

le ciel se couvre,
comme mon humeur,
ce n’est que le début, dur labeur

Soleil au zénith
Chante l’eau dans les ruisseaux
La neige a fondu !

 

Pour finir, il ne nous reste plus qu’à produire un haïku des Cévennes d’Ardèche ! Le voici :

Le Tanargue endimanché
Tout de blanc vêtu
Oubliait le printemps venu

Alors, vous êtes convaincus ? Nous, on adore ces bulles de liberté !

Alors à vos marques, prêts, écrivez !

Avis

Jean Férole - Le 12 avril 2020
L’été en avance… Sous la fraîcheur de l’érable C’est l’heure de la sieste
Marlène - Le 14 avril 2020

Superbe ! Merci d'avoir essayé ! Vous verrez c'est prenant.

Manent - Le 11 avril 2020
À la champ du Cros Vois, les genêts ont fleuri La fin du printemps.
Marlène - Le 14 avril 2020

Merci d'avoir tenté votre Haïku en référence à la Cham du Cros.

Pierre Manent - Le 11 avril 2020
Titre : préconisé par l'OMS "Bêcher le jardin Pendant une heur le matin Bon pour la santé "

Ajouter mon avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *