L’été s’ra chaud, l’été s’ra chaud…

L’été est bien présent. Il faut dire que depuis quelques jours le thermomètre s’affole… On cherche l’ombre pour se protéger des rayons ardents du soleil. On entend chanter les premières cigales qui sortent de terre et lézardent au soleil ! Cet appel nuptial permet aux malles d’attirer les femelles et leur faire la cour… Leurs ailes peuvent battre jusqu’à 900 fois par seconde… Quel effort !

Pour profiter des randonnées en été et ne pas souffrir de la chaleur, nous avons sélectionné pour vous des parcours ombragés et pas trop longs !

Alors chaussez vos baskets et partez sillonner les nombreux sentiers de randonnée, à pied, en vélo, à VTT, en Gravel

#1 – Ouvrez l’œil sur le sentier de la grotte du renard…

Cette petite balade d’un kilomètre et demi offre tout ce dont on a besoin pour amuser les enfants : des grands espaces, des blocs rocheux pour jouer à cache-cache et enfin une vraie petite grotte à explorer tel un aventurier ! Il y’en a aussi pour les grands : vues extraordinaires sur le Chassezac, paysage minéral exceptionnel au cœur du bois de Païolive et (last but not least) de l’ombre !

Le Petit plus : Ce parcours ombragé dans le bois de Païolive traverse les blocs calcaire, au milieu d’une végétation épaisse, jusqu’à la grotte du Renard. Cette marche est une découverte de la presqu’île de Casteljau surplombant les gorges du Chassezac.

#2 – Remontez le temps sur le circuit des Flaüts à Ribes…

Sur les premières pentes cévenoles, le village de Ribes étale ses hameaux et les maisons de son bourg au fil des faïsses accueillant généreusement vignes et oliviers.

Cette randonnée familiale vous mènera à la découverte de richesses patrimoniales d’exception comme les tombes non datées, creusées à même le grès, et la fontaine des Flaüts.

Le petit plus : pays d’histoire, les moines de Cluny avaient fondé à Ribes un prieuré au XIIe siècle. Le chœur de l’église romane, ses fresques et la cheminée sarrasine témoignent de ce riche passé. Sillonnez les anciennes voies romaines ou les chemins muletiers, empruntez les calades pour profiter de ce paysage typique du Parc naturel régional des Monts d’Ardèche.

#3 – Tourne, tourne petit moulin… sur le sentier du moulin de Marceau…

Cette boucle de 7 km vous fera découvrir le Moulin de Marceau. Enfant, Christian Paladel aimait beaucoup venir au moulin avec son oncle Marceau, propriétaire du lieu. En 2009, Marceau lui donne le moulin et Christian, aidé de son fils, se met aussitôt au travail.

La reconstruction de l’ensemble des mécanismes, le bruit de l’eau sur les pales et le roulis des meules en pierre vous plongeront dans l’ambiance de ce lieu chargé d’histoire lors de cette boucle familiale.

Comment fonctionne un moulin : La technique hydraulique utilisée est simple : un canal « la béalière » , alimente une réserve « l’écluse » de 200 m3. La force de l’eau stockée entraîne deux roues horizontales à cuillères dans la cave, qui à leur tour entraînent les meules de pierres pour écraser les céréales.

La via Ardèche, tu emprunteras…

Qui n’a pas rêvé un jour, de pédaler en toute sécurité sans stress ni circulation avec le petit dernier, jeune apprenti cycliste, bien décidé à tester ses petits mollets ?

Plus encore…

Accédez à tous les circuits en consultant notre portail randonnée et trouvez l’itinéraire qui vous convient. Avec un réseau de près de 1000km, à VTT, en cyclo ou à pied, en gravel, de la plaine calcaire des Gras aux contreforts du Massif du Tanargue et des Cévennes, vous serez séduits par une multitude de paysages à couper le souffle… Faites votre choix.

Une autre manière de randonner !

Randonnée « La face cachée de Païolive » avec Thomas Fabre – Berrias-et-Casteljau – Photo M. Dupont

Randonner avec des professionnels, guides accompagnateurs en moyenne montagne permet de comprendre le territoire des Cévennes d’Ardèche, sa géologie, sa faune, sa flore, ses anecdotes, son histoire, un territoire riche à préserver absolument !

Réservez !