Une ressource essentielle

Un cœur savoureux qui ne manque pas de piquant !

Au cœur des Cévennes d’Ardèche, cela fait 800 ans que les hommes cultivent sur les terrasses de schiste et de granit les châtaigniers qui font aujourd’hui la fierté des ardéchois. L’Ardèche est d’ailleurs le 1er département producteur français de châtaignes avec plus de 50% de la production nationale !

Le châtaignier, un arbre cultivé

Le châtaignier est un élément essentiel des paysages ardéchois. En Ardèche, le châtaignier n’est pas un arbre de forêt, mais un arbre de verger entretenu par les agriculteurs. La châtaigne n’est donc pas un fruit sauvage : c’est le produit d’un travail méticuleux fourni toute l’année par les castanéiculteurs, qui en tirent leur revenu.

Comme pour n’importe quelle production agricole, en traversant une châtaigneraie, ne ramassez pas les châtaignes, même sur les chemins !

65 variétés traditionnelles de châtaigne en Ardèche

La Comballe, la Bouche Rouge, la Sardonne, la Merle, l’Aguyane, la Petite Pourette, la Précoce des Vans, la Garinche, …

Châtaigne ou marron ?

Le terme de marron est utilisé pour désigner une grosse châtaigne formée d’un seul fruit non cloisonné, c’est-à-dire non séparé en deux par la peau. Plus gros, plus facile à éplucher, le marron est recherché des confiseurs et pâtissiers, notamment pour les marrons glacés.

Mais pas de confusion ! La châtaigne est bel et bien le fruit du châtaignier, alors que le marron est le fruit du marronnier d’Inde, qui lui, n’est pas comestible. Le marron que nous mangeons est donc bien une châtaigne !

variété chataignes

Le saviez-vous ?

La châtaigne ne contient pas de gluten elle est donc idéale pour certains régimes alimentaires.

Astuces :
Conserver la châtaigne fraîche : Il s’agit d’un fruit frais et à ce titre la châtaigne se conserve dans le bac à légumes du réfrigérateur pendant 7 à 8 jours.

Réussir sa rôtie de châtaigne au four traditionnel : choisir des châtaignes de petite taille et ne pas oublier de fendre la première peau. La cuisson se fait sous le grill du four pendant 20 à 25 min. Pour que les châtaignes ne se dessèchent pas il faut ajouter un récipient d’eau dans le four pendant la cuisson.

Balade au cœur de la châtaigneraie

Le châtaignier, nommé autrefois l’arbre à pain, aime les pentes de nos Cévennes d’Ardèche. Plus vous monterez sur les hauteurs, plus vous apprécierez la culture ancestrale de ce fruit, notamment dans le village de Valgorge. Sur les contreforts de la chaîne de montagnes du Tanargue, à 30 minutes de Joyeuse et de l’espace Castanea, nous vous suggérons deux idées de balade au cœur de la châtaigneraie.

2 bonnes raisons d’y aller

Raison #1

La découverte de la châtaigneraie ardéchoise

Vous traverserez de belles forêts de châtaigniers entretenues et cultivées.  Les castanéiculteurs locaux vivent de leur production et de la transformation de leurs fruits.  À différentes périodes de l’année, vous pourrez ainsi voir les arbres en fleur, ou observer la récolte du fruit d’automne.

Bien sûr il est interdit de ramasser les châtaignes, mais vous aurez sans doute l’occasion d’en goûter les saveurs lors d’une des nombreuses « Castagnades » d’automne organisées dans les villages du Parc Naturel Régional  des Monts d’Ardèche.

Voir le programme des castagnades

Chataigneraie

Raison #2

Des paysages majestueux en toute saison, un territoire travaillé par l’homme

Prairies naturelles, landes à genêts, forêts de pins et de châtaigniers, vallées de rivières sauvages et massifs cévenols vous offrent leurs plus belles couleurs tout au long des saisons. Prolongez la visite pour garder le souffle coupé en montant jusqu’à la table d’orientation du col de Meyrand.

Lors de votre balade, des trésors du petit patrimoine jalonnent  les parcours laissant ainsi deviner la vie des paysans d’autrefois, telles des calades, béalières, fontaines et culture en terrasses.

Sur le Sentier des druides, plus qu’un sentier : un jeu grandeur nature !

Accessible toute l’année, la balade Sur le sentier des Druides est un incontournable de nos escapades en famille. Munis d’un livret délivré gratuitement à l’office de tourisme, vous vous baladerez tout en vous amusant.

Téléchargez le parcours sentier des druides à Valgorge

Le long du parcours nous vous proposons de relever des défis sur des agrès sportifs et résoudre des énigmes… adaptés à tous les membres de la famille.

Infos pratiques :

Distance : 3,5 km

Temps de parcours : environ 2h30

Accessible dès 4 ans

Le sentier du Chalas, vous aimerez…

Au fil de cette randonnée, les empreintes laissées par l’homme pour l’activité agricole prouvent sa formidable capacité à s’adapter à la pente (terrasses, murets, ou calades)  ou à gérer l’eau (béalières, sources…).

Téléchargez la fiche de randonnée Béalière du Chalas

Infos pratiques :

Distance : 8,4 km

Dénivelé : 579 m

Temps de parcours : environ 3 heures

N’oubliez pas de vous équiper d’une bouteille d’eau et de vos baskets !

Le Chalas

Béalière Valgorge

Pour en savoir plus…

Calade Muletière

Jusqu’au 18ème siècle, les calades muletières servaient de passage pour les commerçants ambulants qui allaient échanger des marchandises dans les grandes foires de la région. Les hommes descendaient des hauts plateaux le blé, les écorces de châtaignier, les lentilles… Ils allaient charger du vin qui était stocké dans de grandes outres, en bas, dans la vallée du Rhône. Ces commerçants ou muletiers se déplaçaient avec une file de plusieurs mulets que l’on appelait la “couble”.

Béalières

Les béalières, qui existent depuis le moyen-âge, sont des petits canaux chargés d’amener l’eau aux parcelles et ainsi irriguer les prés, les châtaigniers et les cultures. Grâce à une organisation rigoureuse de la répartition du temps d’arrosage entre les parcelles, la ressource en eau était partagée d’un coup de pioche. Aujourd’hui, certaines béalières entretenues sur le chemin irriguent toujours les châtaigneraies.

Temps forts

Les Castagnades d’Automne : La châtaigne en fête !

Lorsque les feuilles rougissent et que les températures se font plus fraîches, les villages s’animent pour faire vivre l’automne. De mi-octobre à mi-novembre le fruit emblématique de l’Ardèche est alors mis à l’honneur autour de diverses animations. Castanéiculteurs, artisans, artistes, restaurateurs et habitants se réunissent pour proposer une découverte de la châtaigne sous tous ses aspects, autour du fruit, de sa culture, de sa gastronomie mais aussi autour du bois de châtaignier et ses usages.

Retrouvez ici tout le programme des castagnades

Quand profiter des Castagnades en Cévennes d’Ardèche ?

7 octobre, lancement des Castagnades à Saint-André-Lachamp
20 et 21 octobre,  Salon Gourmand et Artisanal de Joyeuse. Depuis 23 ans, il accueille artisans, artistes et producteurs du terroir, pour présenter leurs productions dans les anciennes ruelles de la cité médiévale. Ambiance festive garantie !

Téléchargez le programme du Salon Gourmand et Artisanal à Joyeuse

Le 20 octobre, partez avec un guide accompagnateur

Couleurs d’automne et panorama. Une excursion pour vous en faire voir de toutes les couleurs ! Des vignes rouges, des châtaigniers dorés… des sous-bois à champignons, des cascades d’eau fraîche, des panoramas à perte de vue, des surprises et curiosités en chemin… Venez découvrir les richesses de notre pays à l’automne et goûter le terroir.
Parcours facile de 6 km – 3 h 30 de balade – 200 m de dénivelé. Tarifs : 13 € / adulte et 9 € / enfant (de 6 à 16 ans)

Réservez votre randonnée en ligne

Vous savez tout sur la châtaigne, rendez-vous maintenant lors des Castagnades pour la goûter ! Douceur garantie.

CASTANEA, espace de découverte de la châtaigne d’Ardèche

Poursuivez la visite à Castanea à Joyeuse et découvrez le tout nouvel espace récemment rénové pour vous faire (re)découvrir le châtaignier, arbre emblématique des Cévennes et son fruit délicieux.

Castanea

Parvis de l’Eglise

07260 Joyeuse / 04 75 39 90 66

www.castanea-ardeche.com

Focus sur Le Bois de Belle, bien plus qu’un domaine castanéicole…

Situé à 1 km du village de Thines, et à 20 km de Les Vans, dans la vallée de Tastevin

10/12 ha de châtaignier entretenus

3 salariés toute l’année et de nombreux saisonniers au fil des saisons

Fabriquée dans la tradition, la récolte du Bois de Belle est presque toute valorisée au travers de 18 produits différents. Les productions vont de la châtaigne aux soupes diverses et pas moins de 40 sirops pour la cuisine et pour les boissons.

L’exploitation existe depuis 1981. Jusqu’en 1993, il était possible d’y déguster les productions dans une ferme-auberge, au cœur de l’exploitation.

Le renouveau de la châtaigne passe par l’inventivité de ses castanéiculteurs à transformer de nouveaux produits. C’est ce que fera le Bois de Belle dès 1984 avec la création de nouvelles recettes.

Puis viendra, dès 1986, l’innovation dans les savoir-faire : améliorer la qualité gustative des produits à la châtaigne en sera le leitmotiv.

Le domaine œuvre aujourd’hui pour la transmission des savoirs et de l’histoire. Il est très actif localement pour inciter les jeunes à rester au pays et y vivre dignement.

Un verger soigné

Le domaine, qui ne s’appellera « Bois de Belle » que bien plus tard, veut s’inscrire dans la durée et la tradition par le soin donné aux arbres : l’élagage, le greffage, la plantation de variétés anciennes mais aussi nouvelles.

L’expérimentation y est également de mise grâce à un travail rigoureux mené sur des programmes spécifiques en accord avec la Chambre d’Agriculture, ou pour la création du label PARC avec le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche.

Mais la culture du châtaignier doit considérer bien d’autres problématiques aujourd’hui : qualité de l’air, qualité de l’eau, qualité du sol… c’est tout un écosystème qui doit être apprécié.

Le domaine travaille même au-delà de tous ces critères pour la qualité des sols (surexploités depuis des décennies) et qui devient depuis quelques années une urgence absolue pour la santé des arbres.

Un patrimoine gastronomique reconnu

Avec la création de nouvelles recettes inédites et maintenant reconnues, de crèmes peu sucrées, de farine sans goût de fumée, de crêpes, de gâteaux, de marrons grillés apéritifs etc. Les produits s’inscrivent aujourd’hui dans le patrimoine gastronomique ardéchois.

Le domaine travaille aussi pour la défense des labels de qualité pour permettre aux consommateurs d’avoir une garantie d’origine, de savoir-faire, de traçabilité, d’intérêt pour l’environnement et de s’inscrire dans une démarche de développement durable.

Le circuit-court et le Domaine de Bois de Belle

Vous pourrez goûter les produits du Domaine sur quelques marchés locaux et dans quelques magasins de produits locaux.

Et peut-être croiserez-vous ces castanéiculteurs investis et engagés sur des salons gastronomiques nationaux, ils y portent la châtaigne haut et fort, et en couleur !!!

Le Bois de Belle

Le Nogier – Thines

Malarce sur la Thines

+33 (0)4 75 36 94 85

Réservez votre séjour en Cévennes d’Ardèche (Hébergements // Activités) et profitez pleinement de l’automne pour en voir de toutes les couleurs !