Randonnée Le sentier de l’olivier – St Genest de Beauzon

4846219-diaporama

© SPL -Cévennes d'Ardèche

Difficulté Moyenne 32 variétés d'olives recensées en Ardèche. Le sol de grès du piémont cévenol est particulièrement adapté à la culture de l'olivier. Découvrez la commune de St-Genest-de-Beauzon et ses nombreuses oliveraies. Dénivelé cumulé : 405m

Description

Départ de la Mairie
Prenez la route en longeant l’église inachevée, passez dans le hameau sous un passage vouté jusqu’à Le Suel.

1- Le Suel
Continuez sur la route jusqu’à Les Laurences.

2 - Les Laurences
Continuez sur la route, au carrefour de route et à la croix prenez à gauche, continuez sur une piste pour rejoindre la route. Prenez à gauche sur la route jusqu’à Les Salettes.

3- Les Salettes
Continuez sur la route puis dans un virage prenez le chemin à gauche, qui continue au milieu d’oliveraies. Prenez un sentier sur votre gauche qui descend jusqu’à une autre piste, prenez à droite et continuez jusqu’à L’Espic.

4- L’Espic
Continuez sur la piste, et prenez à gauche le chemin qui monte. Redescendez pour arriver sur une piste. Prenez à gauche. Passez devant le hameau de Darasse puis au milieu du hameau du Salel, puis redescendez vers le hameau du Cros en longeant le cimetière. Traversez la route départementale et continuez, puis prenez la route à droite entre les maisons. Traversez la
plaine puis remontez à flanc de colline. Sur la route prenez à gauche, puis au croisement la route à gauche et après les maisons le chemin à droite qui mène au Salavert.

5- Salavert
Continuez sur le sentier jusqu’à Le Monteil.

6- Le Monteil
Continuez sur le sentier jusqu’à Les Crozes.

7- Les Crozes
Continuez le sentier. Lorsque vous arrivez sur la route prenez à gauche puis quittez-la un peu plus loin sur la droite. Continuez jusqu’à Le Raynal.

8- Le Raynal
Continuez sur le sentier, puis sur une piste qu’il faut suivre jusqu’au terrain de tennis. Sur la route prenez à droite. Continuez sur la route puis prenez un sentier qui descend à droite. Lorsque vous arrivez sur une route, prenez à gauche puis plus loin prenez le chemin qui monte à droite. Suivez le sentier jusqu’à Les Laurences.

9-Les Laurences
Suivez le chemin jusqu’à Le Suel.

10-Le Suel
Suivez le chemin jusqu’à votre point de départ.

PETITE HISTOIRE DE L’OLIVIER EN ARDECHE
La culture de l’olivier est attestée dans la région, tout comme dans l’ensemble du Midi Méditerranéen, dès le début de notre ère : amphores à huiles et pressoirs ont été retrouvés sur plusieurs sites archéologiques du sud Ardèche. Au Moyen-Age, cette culture se développe : l’huile est même l’objet d’un commerce entre l’Ardèche et le Massif-Central. En 1900, on recense encore 500 000 arbres. Puis la production décline, avec à peine 100 hectares d’oliviers exploités en 1990 en Ardèche pour une production moyenne de 30 tonnes. Depuis 1995, on assiste à un renouveau de la production ardéchoise avec 5 000 arbres en moyenne plantés chaque année, sans compter la restauration des anciennes olivettes.

L’OLIVERAIE EN ARDECHE
Pour la saison 2008-2009, l’Ardèche a produit 80 tonnes d’huile d’olive à partir d’un verger qui compte environ 60 000 arbres sur 220 hectares, cultivé par environ 400 exploitants. La production d’huile d’olive est surtout cantonnée dans la moitié sud du département, même, si à la faveur du réchauffement climatique, elle s’étend vers le nord : il faut en effet un minimum de 2 500 heures de soleil par an pour que l’arbre donne du fruit. Le sol de grès du piedmont cévenol est particulièrement adapté à sa culture : aride, dur, et bien drainé, c’est son terrain de prédilection.
Le département de l’Ardèche est le plus petit producteur national de la zone de l’olivier, avec l’Aude et les Pyrénées-Orientales. Mais la qualité de ses fruits et de son huile distingue le département, ce qui justifie qu’une démarche de reconnaissance en Indentification Géographique Protégée soit engagée. Trente-deux variétés d’olives ont été recensées en Ardèche, ce qui fait de l’Ardèche le département oléicole avec la production la plus variée, débouchant sur des huiles produites en faible quantité, mais avec de fortes typicités, chacune ayant des caractéristiques très spécifiques d’un point de vue culinaire et gustatif. Il faut généralement cinq kilos d’olives pour faire un litre d’huile. Pour autant, toutes les olives ardéchoises ne finissent pas en huile. D’autres restent entières pour consommation en olives de table. Mais cela reste assez marginal dans la production totale.

Profil

  • Distance : 12 km
  • Balisage : BALISE
  • Précision balisage : PR blanc et jaune
  • Type d’itinéraire : BOUCLE

Tarifs

Gratuit.

Ouverture

Toute l'année.