Comment intégrer le numérique dans sa stratégie de vente ?

Témoignage de Florie Keller qui nous a fait confiance…

Florie Keller est illustratrice, sérigraphe depuis déjà 8 ans. Elle a monté son premier atelier de sérigraphie en Ardèche à « Pépit’art – Polinno » sur la commune de Chandolas, puis dans un atelier collectif aux Vans, et désormais, depuis 1 an, elle occupe l’atelier boutique « La Vitrine Flow », situé au cœur du centre historique des Vans. L’Ardèche est un lieu d’affection où le ressourcement prime, elle s’y est installée avec naturel et enthousiasme.
Le goût pour l’estampe, tout ce qui touche au dessin et à l’impression, lui viennent de son parcours scolaire aux Beaux-arts. Un vrai coup de cœur ! Elle aime aussi le toucher des outils, le ressenti avec la matière : « il faut être créative et artisan pour être sérigraphe ». Quand elle crée, elle ne pense à rien d’autre, juste à être dans la sensibilité des matières. C’est l’équilibre des deux qui l’anime.

La vente en ligne pour booster son chiffre d’affaires

Depuis quelques années, Florie est présente sur une plateforme de vente en ligne destinée aux petites entreprises. En réaction à la crise sanitaire traversée cette année, elle a pu observer un changement de comportement des clients sur cette plateforme. Une manière de continuer à être visible, accessible. C’est le moyen d’avoir une vitrine intéressante et d’avoir un bouche à oreille virtuel. Elle arrive à obtenir une vraie visibilité et même le « top des ventes » avec son carnet de poche ! une vraie surprise qui l’encourage à créer.

Ses autres réseaux de vente

Bien évidemment son atelier boutique aux Vans est son premier point de vente. Elle est restée fidèle aussi au Polinno à Chandolas, et ponctuellement, est présente sur des évènements comme un marché de créateurs, ou un salon de métiers d’art.
Son envie est d’aller désormais vers le développement de sa gamme de papeterie sérigraphiée : cartes, cartes postales et carnets. Et du coup de travailler avec des acteurs indépendants locaux. Elle a commencé avec la librairie Tiers Temps à Aubenas.

Être partenaire de l’office de tourisme ?

C’est une évidence pour elle. Elle travaille avec l’office de tourisme depuis le début, le soutien à la filière des Métiers d’Art était déjà très présent et porté par la collectivité. « Le travail de communication mené par l’office de tourisme est réel, un vrai vecteur et un acteur qui sait mettre en valeur les savoir-faire. La reconnaissance de notre activité ainsi qu’une place nous est donnée en tant qu’artisan, artiste. »

Intégrer la boutique en ligne de l’office de tourisme, pourquoi ?

Cela fait sens avec les richesses du territoire, c’est un outil de connaissance. L’office de tourisme sert de vitrine/rebond : beaucoup de ses  clients témoignent avoir vu un de ses articles à l’office de tourisme, ce qui leur a donné envie de venir la découvrir. Cette vitrine virtuelle permettra, une fois de plus, de faire connaitre son travail et de susciter l’envie de visiter son atelier. « Je l’ai déjà constaté sur la plateforme de vente virtuelle : le client feuillette le catalogue virtuel, il commande et reçoit chez lui son coup de cœur. »

Virtuel VS humain !

Bien au contraire, le support numérique est désormais indissociable. A l’ère du tout numérique, le lien humain s’est accru, c’est un paradoxe bien réel.
Il faut donc jouer sur les deux entrées. Par le biais du numérique, elle touche le plus grand nombre, tandis que dans son atelier-boutique, elle constate que c’est devenu, en peu de temps, un lieu social où les personnes, les clients, amis… aiment à se retrouver, échanger et partager.
Dans sa boutique la fidélisation de la clientèle a été très rapide, un bouche à oreille immédiat. C’est un lieu de rencontre et on ne lui pose plus la question « c’est vous qui le faites ? » car son atelier de création est bien visible.

Pour tous renseignements concernant la boutique en ligne, réservée aux partenaires de l’office de tourisme, contactez Maryline Bernard 07 79 59 21 87 ou partenariat@cevennes-ardeche.com